E-commerce

Boutique en ligne : quels leviers utiliser pour la faire décoller ?

utiliser-decoller-boutique-leviers
Ecrit par Thibault

Tous les mois, des dizaines de Français envisagent de créer leur boutique en ligne. L’attrait du commerce sur internet tape dans l’œil des nouveaux entrepreneurs. Se lancer dans l’e-commerce peut cependant être risqué si vous ne savez pas rentabiliser votre investissement dès ses débuts. Car si lancer votre boutique en ligne est déjà un grand pas en avant, son existence ne vous garantit aucune rentabilité. Pour gagner de l’argent, vous devez user des bons leviers marketing. Voici ce qu’il faut savoir pour parvenir à réaliser un bon chiffre d’affaires.

Comment lancer votre boutique en ligne ?

Avant de mettre votre site en ligne ou même d’établir votre catalogue, vous aurez besoin de partir sur les bonnes bases. Comme toute démarche entrepreneuriale, créer une boutique en ligne ne se fait pas du jour au lendemain. Les sites qui réussissent sont ceux qui ont fait l’objet d’un réel investissement personnel de la part de leurs propriétaires. Vous devez comprendre le fonctionnement, les avantages et les risques de la vente en ligne avant de vous lancer. Que vous vous positionniez sur un marché à fort potentiel ou que vous soyez sur une niche, une formation marketing n’est jamais de trop.

Les bases acquises au cours de ces formations vous donneront une idée de ce que vous pouvez vous permettre, des démarches entrepreneuriales indispensables, ou encore des leviers à mettre en place pour rentabiliser votre affaire. La création d’une boutique en ligne demande autant de stratégie que de flair. Il ne s’agit pas seulement de proposer des articles au hasard, en espérant que vos stocks se vident du jour au lendemain. Je conseille invariablement de mettre en place une stratégie fiable et durable, sur laquelle vous pourrez baser l’ensemble de votre activité. La formation vous apprendra notamment à choisir correctement la forme juridique qui convient à votre commerce, à savoir choisir votre nom de domaine, ou encore à rédiger votre cahier des charges. Une bonne formation devrait aussi vous aider à définir les démarches pour trouver vos fournisseurs.

Solutions Saas ou Open source ?

Qui dit e-commerce, dit obligatoirement solution permettant de gérer le fonctionnement du site de vente en ligne. Ce choix impactera sur la qualité de votre activité, et sur la façon dont vos clients interagissent avec votre plateforme. Une technologie inadaptée rendra votre activité difficile, et constitue un motif pour lequel les entrepreneurs abandonnent les sites de vente qui ont du mal à démarrer. Sur internet, vous trouverez 2 grandes écoles, avec chacune ses préférences. La première jure uniquement par l’Open Source, qui offre un accès intégral aux codes de l’application. Ce dernier est entièrement disponible pour vous permettre de paramétrer votre boutique dans son intégralité.

Les solutions Open Source sont habituellement utilisées par des techniciens expérimentés, et ne sont pas évidentes à utiliser pour le grand public. C’est une solution que je vous recommanderais uniquement si vous avez des compétences techniques étendues, et que vous n’avez pas peur de personnaliser la gestion des pics de trafics. Notez que si vous optez pour les solutions Open Source, il faudra aussi prévoir des coûts additionnels pour la mise en place, la construction et la maintenance d’un site performant. Pour les e-commerçants en quête d’une solution plus accessible, je recommande les modes SaaS. pas besoin de faire d’achats, ou de cumuler les installations pour créer et gérer votre site de vente.

Il suffit généralement d’un abonnement pour profiter des applications disponibles. C’est aussi une solution à retenir si vous cherchez quelque chose de sécurisé, et une assistance technique accessible. La technologie utilisée constitue un levier pour le lancement de votre boutique, car elle définira votre mode de gestion des éléments techniques. Les Saas sont aussi connus pour faciliter la prise en charge des pics de vente aux moments-clés de l’année.

Faut-il investir dans du stock ?

Les nouveaux commerçants en ligne sont nombreux à opter pour l’investissement traditionnel dans les stocks. Le choix dépendra du business model que vous avez adopté. Si vous achetez en gros, ce sera pour devenir détaillant ou pour revendre en grandes quantités. Si vos moyens sont limités, je vous recommande d’évaluer vos capacités à faire du dropshipping.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Depuis quelques années, il est plus simple de lancer une boutique en ligne grâce au dropshipping. Le concept est simple, car il consiste à vendre des articles sans les avoir achetés. Cette solution s’adresse aux entrepreneurs qui n’ont pas, ou peu de budget, et qui ont besoin d’assurer leur stock. Le dropshipping vous permet de vous lancer sans générer de grosses dépenses au départ. Le budget alloué à votre stock de produits sera quasi-inexistant, mais vous profitez de celui de fournisseurs avec lesquels vous avez conclu un partenariat.

Cette solution permet de rediriger le budget sur les publicités qui feront connaître votre plateforme. Si cette option était méconnue il y a encore quelques années, il est désormais possible de créer un site de dropshipping grâce à différentes solutions. Shopify reste la plateforme de commerce la plus accessible pour les e-commerçants français. Le site dispose de millions de références que vous pourrez retrouver auprès des grossistes chinois établis sur Aliexpress. Le dropshipping permet également d’intégrer votre catalogue de produits en quelques minutes, et facilite les recherches des clients.

Les réseaux sociaux

L’avènement des réseaux sociaux a radicalement remodelé les habitudes d’achat des internautes. Depuis quelques années, ces médias d’un nouveau genre représentent un axe de communication digitale indispensable pour les commerces en ligne. Que ce soit Facebook, Instagram, ou encore Snapchat et LinkedIn… les e-commerçants ont de multiples possibilités de faire connaître leurs boutiques. Plus que de la vente directe, ces plateformes sont mises à contribution pour promouvoir vos produits et vos services.

La stratégie consiste à parler de vos offres auprès d’internautes réactifs pour créer une communauté, booster votre image, et présenter votre site comme une boutique de confiance. Le choix du réseau social dépendra du type d’audience que vous visez. Les communautés sur Twitter ne sont pas les mêmes que celles de Facebook ou de Snapchat. Les réseaux sociaux permettent également de faire de la veille web, et de booster les retours d’attention et d’engagement.

A propos de l'auteur

Thibault

A la tête d'une vingtaine de projets web j'ai plaisir à partager mes compétences sur ce blog et au sein de Works Agency.
Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez mon livre en cadeau

RECEVEZ MON LIVRE !

Vous recevrez un mail à chaque nouvel article publié 

Vous recevrez un mail par mois et rien d'autre :)

Merci de votre confiance

Lire les articles précédents :

referencement

Référencement et vitesse de votre site : quel est le lien ?

Posséder un site est la base pour élargir son activité sur le web. Mais cela n’est pas suffisant surtout à...

Fermer