E-publicité - Affiliation

e-Publicité comportementale : enfin l’évolution !

Adsence
Ecrit par Thibault

Le marché de l’e-publicité est assez morne. En effet, ce secteur n’as pas eu besoin d’attendre la crise pour voir ses taux de clics baisser. 2 phénomènes amplifient cette descente :
– le banner blindness (ou aveuglement à la bannière). C’est une tendance des internautes à ignorer les bannières de pubs sur internet (la conséquence est l’érosion du taux de clics)
– les plugins anti-pub (adblock pour ne citer que le plus connu). Ces extensions pour navigateurs sont bien connus des utilisateurs de firefox. Ils permettent de repérer les bannières de pub et de tout simplement ne pas les afficher. Autant dire qu’avec ça, le taux de clic fond comme une peau de chagrin.

e-publicité

Alors fatalisme ? Manque d’innovations ? Process mal adapté ?!
Que nenni !

Il fallait juste mettre en place LA bonne idée. Et cette idée de génie est celle de Criteo. Connu par les bloggueurs pour son auto-roll des blogs similaires au vôtre, Critgo propose au e-commerçant de faire passer leurs campagnes d’e-publicité à la vitesse supérieure !

Grâce à : L’e-publicité comportementale.

Le principe est simple et redoutable d’efficacité.

Vous allez visiter quelques grands sites français de e-commerce : 3 Suisses, 2x Moins Cher, Pixmania, Grosbill etc…
Puis, vous visualisez des articles via les fiches produits.
Ensuite vous allez dans votre Yahoo! Mail, Hotmail ou sur Deezer, et là : tadaaaam !
Les publicités qui apparaissent à la droite de votre écran présente exactement les produits que vous venez de visualiser ! Très fort !
Et si vous n’avez visualisé que quelques produits, pas de souci, l’outil se charge de vous afficher dans un carrousel du plus bel effet les produits complémentaires au vôtre.

Du lourd en matière de personnalisation comportementale.

Le capping* est assez élevé (* capping : nombre de fois auquel peut être exposé l’internaute a une publicité) et donc si vous allez visualiser un produit, il est bien possible qu’on vous le présente plusieurs jours de suite, jusqu’à que vous vous décidiez 😉

Après en avoir parlé avec des e-commerçants ayant mis en place ce type de bannières, je peux vous dire que les résultats de ce type de bannières sont excellents.

Voici à quoi ressemble ces bannières :

e-pub comportementale e-publicité comportementale

Au passage de la souris, les produits déroulent avec un effet de carrousel sympa.
Voici la bannière en flash pour que vous vous en rendiez compte :

Et voici le format skycraper (adapté pour les webmails) :

e-publicite comportementale Criteo Criteo e-pub comportementale

Bien sûr la mise en place à un coût non négligeable et le coût au clic est plus élevé que les bannières classiques mais avec un écart de performance flagrant, il n’y a pas à hésiter!

Aller tester ce renouveau de la pub !

A propos de l'auteur

Thibault

A la tête d’une vingtaine de projets web j’ai plaisir à partager mes compétences sur ce blog et au sein de Works Agency.
Note: Article rédigé en collaboration avec l’entreprise citée.

33 Commentaires

  • au lieu de dire “Après en avoir parlé avec des e-commerçants ayant mis en place ce type de bannières, je peux vous dire que les résultats de ce type de bannières sont excellents.”

    tu ferais bien mieux de dire réellement quelques chiffres ? quel etait leur tdc moyen avant d utilsier cette solution, quel est il maintenant ? quel est le %age d augmentation des ventes venant directement de criteo ?

    est ce que le tdc est le seul indicateur qu ils regardent pour dire que leur campagne est efficace ou vont ils plus loin dans l analyse ??

    tu ferais du bien a toute la profession alors que la ton post ressemble plus à un post sponsorisé qu autre chose.

  • seb> Les chiffres que tu demandes sont confidentiels. Tout ce que je peux te dire c’est que le CA généré via ces bannières est plus de 160 fois supérieur au coût de la mise en place de l’outil sur 1 an.

    Bien sûr, le taux de clic n’est pas le seul indicateur clé. Il y a aussi :
    – la part de CA généré par ces bannières par rapport au CA du site.
    – le panier moyen de ces bannières par rapport au panier moyen du site.

    Et je précise que ce post n’est pas sponsorisé. Il n’y en a jamais eu sur ce site. Je ne parle pas des choses parce qu’on me rémunère pour le faire mais parce que c’est intéressant. CQFD

    Ps : je te sens un peu remonté, tu travailles pour la concurrence ou quoi 😉
    Je rigole bien sûr.

  • En effet ces publicité sont très ciblées et j’en ai fait l’expérience récemment..
    Je cherchais à découvrir la “cuisine moléculaire” et donc j’ai fait des recherches sur google.
    Je suis tombé sur plusieurs sites don bienmanger.com et dès le lendemain, dans mon yahoo mail, s’affichait ces pubs intéractives pour des produits de cuisine moléculaire…
    Je vais ensuite sur les cahiersdufootball.com et là rebelote, les mêmes pubs mais dans un format différent !
    Je suis suivi !! ^^ et en même temps je préfère des pubs comme ça que des pubs pour du jardinage qui ne m’intéressent pas !

  • @Thibault, je suis d’accord avec Seb, sur le fond, au moins.
    Dire que le CA généré est 160 fis supérieur au coût de la mise en place sur 1 an veut dire qu’on a assez de recul pour dire cela. Hors, force est de constater qu’on n’a pas encore ce recul.
    Il est évident que cela est une très très bonne idée, il est indéniable que cela doit augmenter doit être plus performant qu’une campagne classique.
    Mais de là à affirmer que cela donne tel ou tel résultat, je pense qu’il faut encore un peu attendre.

  • Legolas > Oui au début, c’est assez déroutant mais c’est carrément mieux que les centaines de pubs de rencontres qui innondent les webmails…

    frédo> En fait, je ne manque pas de recul. Je ne souhaite pas divulguer les chiffres c’est tout. 🙂
    Je prenais simplement le coût mensuel de l’outil * 12 mois auquel je comparais le CA généré par l’annonceur sur 1 mois * 12 mois pour faire une estimation sur une année. 160 fois supérieur.

  • Je ne suis pas convaincu par cette idée… comme dit en introduction, l’internaute utilise des plugins marchent aussi sur google, yahoo, deezer… et meme si il n’a pas de plugin il l’ignore de plus je pense que un internaute est fidèle aux sites sur les quelles il fait des achats en ligne. Donc je ne pense pas que voir un produit vue sur amazon revue sur google va pousser l’internaute à aller sur le site.

  • edouard73 > Justement, vous parlez de fidélité et ce sont uniquement les bannières des sites que vous avez visités qui s’affichent.
    Vous achetez sur Pixmania ? Vous avez des bannières Pixmania qui s’affichent.
    Et croyez moi, le nombre de personnes équipées de plugin bloqueurs de pop up sur la population totale des internautes est extrêmement faible.

  • Justement les grands sites français de e-commerce : 3 Suisses, 2x Moins Cher, Pixmania, Grosbill peuvent se permettre ce type de démarche. Je ne suis pas sur qu’un petit e-commerçant puisse intégrer ce type de publicité. Ce serait du suicide puis la crédibilité en prendrait un coup.

  • Surtout, il faut à l’internaute la caution d’une grande marque pour ne pas ressentir comme une intrusion la présence d’une publicité si compréhensive. Surtout encore, ce genre de ciblage est typique d’une stratégie mécaniste de grand groupe qui n’a rien de commun avec la notoriété organique que doivent collecter les libres entrepreneurs. (Voir l’article en lien.)

  • Lionel > Effectivement, les coûts de ce types de publicités les réservent plutôts aux grands e-commerçants français.

    Dodo> Je suis d’accord en partie. En effet, il est plus facile de se rappeler qu’on est allé sur 3 suisses que sur “X” (ou “X” est un site moins connu) mais justement, c’est l’occasion pour “X” de renouer un contact avec un prospect qui est venu sur son site.

  • ces publicités comportementales sont effectivement très efficaces ! il y a longtemps que l’on sait, en vente, que proposer au client ce qu’il aime, ce qu’il apprécie, ce qui l’intéresse peut être “détonnant” ! Mais n’oublie t-on pas la base : faire du clientélisme sur ses clients ! Le coût d’acquisition d’un nouveau client est énorme , alors que “manager” son client est peut être plus efficace rapidement (attention , l’un ne doit pas exclure l’autre) … Qui prend vraiment le temps de manager vraiment ses “déja” clients et d’y faire de “trés” comportemental ? ^^

  • Clair que les taux de clics frôlaient le ridicule (ce qui frustre annonceurs ET éditeurs). Innover est la seule solution. Par contre bientôt ces bannières seront elles aussi ignorées et il faudra trouver autre chose…

  • Ces bannières sont effectivement très efficaces & permettent des présences sur des sites à forte audience délaissés à cause de modèle au CPM difficile à rentabiliser à CT.
    Par ailleurs, outre le taux de clics, c’est surtout le taux de transfo qui est intéressant 🙂
    Toutefois, si ce modèle “innovant” est assez génial car s’améliorant au fil du temps; il y a néanmoins un risque de lassitude car la présence continuelle de bannières type Criteo & Cie peut finir par faire pire que mieux : après la surprise initiale de ce type de bannière, le retargeting perd de son impact au fil du temps et peut générer des remontées plus que négatives de clients…
    A suivre de près…

  • L’innovation de criteo est superbe !
    Pour une e-boutique cette campagne au CPM ou au CPC ne peut être que rentable puisque la bannière s’affiche uniquement pour des prospects qui ont déjà visité le site mais pas finalisé leur achat !
    Bravo criteo !

  • Efficace ? d’accord ! mais insupportable pour l’internaute. Une fois le profil établi, la système vous attribue une bannière (un sujet) et celle-ci vous colle partout où vous allez. C’est très agressif et très ennuyeux pour l’internaute. Il faudrait une option pour pouvoir changer son profil.

  • Je suis assez d’accord avec Bruno, c’est insupportable pour nous internaute. On se sent traqué sur chaque site sur lequel on navigue. Je veux bien croire que les retombées sont excellentes, mais ça reste pénible pour nous…

  • c est mieux de faire toute  cette  constation mais il faut savoir que dans les pays a fracture numeri le  e-commerce est encore en emmergence

  • Comme tous les secteurs du Web, celui-ci aussi évolue à une très grande vitesse ! Mais l’innovation a toujours ses bons et ses mauvais côtés ! Et l’innovation dont tu parles a selon moi révolutionner (je pèse mes mots) la pub sur le web !

    A bientôt 🙂 

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez mon livre en cadeau

RECEVEZ MON LIVRE !

Vous recevrez un mail à chaque nouvel article publié 

Vous recevrez un mail par mois et rien d'autre :)

Merci de votre confiance